lun. Mai 27th, 2024

HERZOGENAURACH, Allemagne--(BUSINESS WIRE)--Le dernier épisode des RE:GEN REPORTS de PUMA est maintenant disponible en streaming : « L’Occident est-il le mieux placé sur la santé et la sécurité ? ». Dans cet épisode, animé par Monica Buchan-Ng, responsable de l’échange de connaissances au Centre pour la mode durable, Anne-Laure Descours, directrice de l’approvisionnement chez PUMA, rappelle au public qu’il est important pour les habitants du Nord de « reconnaître à quel point les gens sur le terrain tentent d’améliorer [les conditions de travail dans les usines]. »






Cette série de podcasts vise à rendre le rapport de développement durable 2022 de PUMA plus accessible à un public plus large et plus jeune. Cela fait suite à une étude menée l’année dernière ayant révélé que les jeunes veulent que les marques soient plus transparentes avec les consommateurs en matière d’environnement et de durabilité (34 %) et qu’elles communiquent mieux leurs objectifs (40 %).

En 2022, PUMA a organisé la « Conference of the People », lors de laquelle des représentants de la génération Z, des pairs de l’industrie PUMA, des activistes, des ONG, des experts, des ambassadeurs et des consommateurs se sont réunis pour discuter de certains des défis de l’industrie de la mode en matière de développement durable. Cette conférence a également mis en évidence la nécessité pour PUMA d’améliorer sa communication sur les objectifs, les actions et les progrès en matière de développement durable.

RE:GEN REPORTS est animé par 10 penseurs de la nouvelle génération issus de six pays, qui distillent le contenu du rapport de développement durable de la marque en 10 épisodes. Chaque animateur a été chargé de décomposer les sujets complexes en éléments digestes. En se concentrant sur la stratégie de développement durable de PUMA FOREVER.BETTER. 10FOR25 de PUMA, ces podcasts ont été créés pour éliminer les barrières du langage traditionnel du développement durable, en expliquant pourquoi les objectifs spécifiques étaient une priorité pour l’entreprise. Les différents épisodes discutent des progrès réalisés, tout en reconnaissant les domaines dans lesquels il y a encore du travail.

Cette série de 163 minutes d’informations claires et compréhensibles sur le développement durable est née d’un rapport de 147 pages et de plus de trente heures d’enregistrement. Outre l’épisode final sur la santé et la sécurité, les jeunes ont guidé le public à travers des épisodes sur les thèmes suivants : les droits de l’homme, animé par l’activiste, mannequin et entrepreneur social américain Anya Dillard ; les produits chimiques, animé par le blogueur allemand Luke Jaque-Rodney, qui prône un mode de vie sain et durable ; la circularité, animé par Andrew Burgess, un upcycler basé aux États-Unis ; les salaires équitables, animé par Amina Shakeel, membre du comité étudiant de la Fair Labor Association ; l’action climatique, animé par Bertha Shum, cofondatrice du projet Earthero, basée à Hong Kong ; la biodiversité, animé par Ripudaman Bevli, militant écologiste basé en Inde ; le plastique et les océans, animé par Yumika Hoskin, fondatrice de l’entreprise singapourienne de sacs durables Peco Bag ; les produits, animé par Diandra Marizet, écologiste intersectionnelle basée aux États-Unis ; et l’eau et l’air, animé par Melissa Tan, ambassadrice écoconsciente de la Journée de la Terre, basée en Malaisie.

Outre les porte-parole de PUMA, ces jeunes animateurs ont également interviewé des représentants d’organismes industriels, d’entreprises et d’ONG dans le cadre de discussions sur la mise en œuvre et le suivi de pratiques plus durables. Parmi les invités figuraient Shelly Han, directrice du personnel de la Fair Labor Association, Lindita Xhaferi-Salihu, responsable de l’engagement du secteur dans l’action climatique de la CCNUCC, Nicole Rycroft, fondatrice et directrice exécutive de Canopy, Klass Nuttbohm, directeur de la mise en œuvre du ZDHC, Kurt Kipka, directeur de l’impact de l’Apparel Impact Institute, et Vanessa Brain, responsable de la traçabilité au sein du Leather Working Group.

« La transparence est essentielle à la stratégie de développement durable de PUMA », déclare Anne-Laure Descours, directrice de l’approvisionnement chez PUMA. « Nous nous engageons à améliorer nos pratiques tout en reconnaissant le chemin qu’il nous reste à parcourir. Nous avons invité ces penseurs de la nouvelle génération à nous interviewer, ainsi que nos partenaires, sur les objectifs 10FOR25 de notre stratégie de développement durable FOREVER.BETTER. afin de nous pousser à être meilleurs, à faire mieux, et à entrer dans les détails d’une manière accessible et compréhensible pour le plus grand nombre. Il est facile de cacher les domaines dans lesquels on ne progresse pas aussi rapidement qu’on le souhaiteriez, mais le changement exige collaboration et ouverture, et avec RE:GEN REPORTS, nous avons accueilli et continuerons d’accueillir ces deux éléments. »

Les efforts de PUMA en matière de développement durable ont été reconnus à plusieurs reprises. En 2022, la marque est arrivée en tête du classement de durabilité de Business of Fashion, du classement financier de la plateforme sur le salaire de subsistance et du classement FTSE4Good dans ses secteurs d’activité. Elle a été incluse dans le classement mondial des 100 entreprises les plus durables de Corporate Knights, a conservé son classement triple A auprès de MSCI et son statut premium auprès d’ISS, deux grandes agences de notation en matière de développement durable. Reuters l’a également classée au deuxième rang de son secteur et, dans l’étude comparative de S&P sur le développement durable, PUMA a surpassé toutes les autres marques de sport pour la première fois depuis 2010. Bien que ces classements contribuent à confirmer que PUMA va dans la bonne direction avec son programme de développement durable, il n’en reste pas moins qu’elle est en bonne voie pour atteindre ses objectifs.

Le rapport complet sur le développement durable 2022 de PUMA est accessible ici.

PUMA

PUMA est l’une des plus grandes marques de sport au monde. Elle conçoit, développe, vend et commercialise des chaussures, des vêtements et des accessoires. Depuis 75 ans, PUMA fait avancer sans relâche le sport et la culture en créant des produits rapides pour les athlètes les plus rapides du monde. PUMA propose des produits de performance et de style de vie inspirés du sport dans des catégories telles que le football, la course à pied et l’entraînement, le basket-ball, le golf et les sports mécaniques. PUMA collabore avec des designers et des marques de renom afin d’intégrer les influences du sport dans la culture de la rue et la mode. Le groupe PUMA possède les marques PUMA, Cobra Golf et stichd. L’entreprise distribue ses produits dans plus de 120 pays, emploie environ 20 000 personnes dans le monde et son siège social se trouve à Herzogenaurach, en Allemagne.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Contacts

Samantha Du Plessis - PUMA SE
Samantha.duplessis@puma.com

Lornette Harley – MSL
lornette.harley@mslgroup.com