mar. Juil 16th, 2024

La saison 2024 débutera avec deux régates « monumentales » : la Transat CIC et la Québec-Saint-Malo

Cette saison ne manquera pas d'être épique, avec un ingrédient indispensable : le courage

LA TRINITÉ-SUR-MER, France--(BUSINESS WIRE)--Après une révision approfondie au chantier naval pour préparer le bateau en vue des courses transocéaniques 2024, la troisième saison du Class40 IBSA débutera par deux épreuves monumentales, prévues entre avril et juillet. En tant que détenteur de la première place sur le circuit international des Class40 et du record de distance parcourue en 24 heures sur Class40, deux titres obtenus pendant la saison 2023, Alberto Bona se prépare à participer à la Transat CIC, qui se déroulera entre avril et mai, et à la Transat Québec-Saint-Malo , prévue entre juin et juillet, avant de terminer la saison par la Normandy Channel Race .





« Nous l’avons appelée la saison du courage », déclare Giorgio Pisani, vice-président d'IBSA Group et chef du projet Sailing into the Future. Together . « Mais ce sera aussi la saison de la maturité, tant pour Alberto que pour notre projet. En 2023, nous avons obtenu d’excellents résultats sportifs, mais aussi humains, grâce à l’engagement, la régularité et la résolution dans la concrétisation des objectifs que nous nous étions fixés. La saison 2024 promet d’être passionnante : nous avons l’expérience dont nous avons besoin stratégiquement pour gérer au mieux le programme prévu, tandis que dans notre cœur se trouve le courage de relever n’importe quel défi, avec l’enthousiasme du premier jour ».

« Cette troisième saison avec le Class40 IBSA », commente Bona, « commence par une régate de légende. J’ai énormément de respect pour cette course, que je n’ai jamais faite. C’est un nouveau défi pour moi : un circuit difficile dans l’Atlantique Nord, dans les premiers mois de la saison, très difficile en raison du vent, de la mer et des courants. Nous apportons quelques changements au bateau afin d’être mieux préparés pour ce premier solo transocéanique. C’est un travail important », poursuit Alberto, « qui demande du temps et une planification précise. Sur le papier, c’est la régate la plus difficile que j’ai jamais faite. Une belle aventure, également pour IBSA , avec une saison qui nous emmènera en Amérique et sur des circuits moins courus ; une saison qui, je l’espère, sera très satisfaisante pour tout le monde. J’avais l’habitude de rêver des récits des grands navigateurs de l’OSTAR, et je ne pensais pas qu’un jour je pourrais le faire moi-même... surtout avec un Class40 ! ».

La saison débutera le 28 avril, avec la Transat CIC , le nouveau nom de la plus ancienne régate transocéanique, dont la première édition remonte à 1960, et qui s'est ensuite appelée l'OSTAR ; avant d'être rebaptisée 1 Star et aujourd'hui, tout simplement, La Transat. Des noms légendaires de la voile océanique l’ont gagnée, de Sir Francis Chichester à Éric Tabarly. « Cette Transat est aussi la régate dans laquelle le monde a découvert le grand talent d’Ellen MacArthur, qui a fait ses débuts à seulement 23 ans dans cette course très difficile », se souvient Bona. « C’est une régate solo pour laquelle je nourris de grandes espérances. Je suis heureux de revenir à la voile en solo après une saison passée entièrement en équipe. Après la Route du Rhum 2022, me retrouver seul sur le Class40 IBSA avec tellement plus d'expérience et de connaissances sur le bateau représente un magnifique challenge ».

L'impatience est à son comble, après que l'édition 2020 ait été annulée en raison de la pandémie : la régate en sera donc à sa 15 e édition, huit ans après la précédente. La course partira de Lorient, en Bretagne, le 28 avril (les festivités débuteront le 23 avril), et se terminera à New York, après plus de 3 000 milles de voile en solo. Partiront un maximum de 80 bateaux : 25 Class40, 35 IMOCA, 10 Ocean Fifty et 10 voiliers classiques. Les inscriptions se sont terminées le 31 janvier. Le Class40 IBSA est automatiquement qualifié grâce à sa participation à la Route du Rhum 2022.

Naviguer sous la Statue de la Liberté sera un moment rempli d'émotions, tout comme le transport du Class40 IBSA encore plus au nord, jusqu’au Canada, pour un voyage inoubliable de 1 200 milles qui le conduira au second défi, tout aussi légendaire, la Transat Québec-Saint-Malo , une des rares régates atlantiques naviguant « à l’envers », d’Ouest en Est, traversant les eaux nordiques et naviguant sur plus de 300 milles le long d’une rivière, le Saint-Laurent, au Canada. Maintenant dans sa 10 e édition, elle n’a pas non plus eu lieu il y a quatre ans, en raison du COVID. Course réservée aux catégories Ultim, Class40, IMOCA, Ocean Fifty et mono et multicoques entre 45 et 65 pieds, la Québec Saint-Malo est une régate pour une équipe de trois. Les marins partiront le 30 juin et, après avoir croisé dans les eaux de l’Atlantique Nord, arriveront à Saint-Malo, où tout a commencé il y a trois ans pour le Class40 IBSA, lors du départ de la Route du Rhum.

« Après la Québec-Saint-Malo », conclut Alberto, « nous serons de retour au chantier naval de La Trinité pour nous préparer au dernier événement de l’année, la Normandy Channel Race. Ces trois régates nous permettront de défendre notre titre de championnat Class40. Ce sera une nouvelle saison difficile pour tout le monde, avec des milliers de milles à parcourir et avec à la clé, espérons-le, encore plus de bons résultats. »

LE PROJET : le projet de trois ans, Sailing into the future. Together a été lancé en janvier 2022. Le partenariat entre IBSA et le skipper Alberto Bona né sur des bases et des valeurs communes. Il vise à faire de la voile un outil de communication pour l’entreprise, à la fois auprès du marché et du monde nautique. L’ingéniosité, le courage, l’innovation et la responsabilité se révèlent des éléments qui unissent IBSA et Alberto Bona. Le défi océanique ainsi que la compétition sportive, représente métaphoriquement l’histoire, la philosophie et la vision d’IBSA. L’entreprise est tournée vers l’avenir et se déploie en faveur de la durabilité environnementale et sociale. Elle soutient notamment des projets de voile inclusive pour les personnes handicapées. En novembre 2022, la Route du Rhum a été la première étape sportive du projet Sailing Into The Future. Together. En 2023, Alberto Bona a participé à six courses océaniques avec le Class40 IBSA, dont la Rolex Fastnet Race et la Transat Jacques Vabre. Avec deux victoires et trois podiums, le record du plus grand nombre de milles en 24 heures et plus de 15 000 milles parcourus, Alberto Bona a remporté le titre de champion du monde de Class40. Entre avril et juillet 2024, il s’attaquera à deux des courses transatlantiques les plus difficiles sur la scène internationale : la Transat CIC de Lorient (France) à New York et la Québec Saint-Malo (du Canada à la France).

 

LE SKIPPER : Alberto Bona, originaire de Turin, est diplômé en philosophie. En tant qu’étudiant universitaire, il a décroché le Trophée Panerai avec Stormvogel, un ULDB rapide et un bateau historique avec lequel il a traversé l’océan Atlantique pour la première fois, remportant l’ARC avec un équipage néo-zélandais. En 2012, il a participé à la Minitransat et termine 5e, l’un des meilleurs résultats italiens jamais obtenus dans cette catégorie. En 2015, il passe à la catégorie des prototypes Mini 6,50 avec Promostudi La Spezia : il remporte le championnat italien et se classe deuxième de la traversée océanique Les Sables — Les Açores. En 2017, il arrive au Class40 : sur l’ancien Telecom Italia de Giovanni Soldini, il participe à la Transat Jacques Vabre, où il est contraint d’abandonner alors qu’il se trouve en sixième position. En 2019, il monte à bord du trimaran Maserati Multi 70, l’un des bateaux les plus rapides au monde, où il s’entraîne sur des foils. Après quoi, il passe au Figaro Beneteau 3, avec lequel il participe à la Solitaire. Seul Italien inscrit, il termine 7e parmi les rookies la première année et 16e au général en 2020. En 2021, il remporte le titre italien offshore en équipe et gagne les championnats d’Europe en double mixte à bord du Figaro 3. En 2022, le nouveau projet en partenariat avec IBSA démarre. Après une huitième place à la Route du Rhum 2022, Alberto Bona remporte en 2023 le Championnat du monde de Class40, concluant une saison avec trois podiums et plus de 15 000 milles parcourus.

 

LE BATEAU : conçu par l’architecte naval français Sam Manuard et construit par le chantier JPS Production, le bateau d’Alberto Bona est un modèle Class40 Mach 5. Les caractéristiques : une étrave de scow — arrondie et de forme plus large et plus plate que les étraves standard — conçue pour rester haut au-dessus de l’eau et éviter de s’y enfoncer, une carène allround particulièrement performante par fort vent arrière et un cockpit ample et protégé, pour naviguer en toute sécurité et dans le plus grand confort, même dans les conditions les plus difficiles. 

 

IBSA : IBSA (Institut Biochimique SA) est une société pharmaceutique multinationale suisse fondée en 1945 à Lugano. Aujourd’hui, ses produits sont disponibles dans plus de 90 pays sur 5 continents et elle possède 18 filiales en Europe, en Chine et aux États-Unis. L’entreprise réalise un chiffre d’affaires consolidé de 900 millions de francs et emploie 2 200 personnes au siège, dans les succursales et sur les sites de production. IBSA détient 90 familles de brevets approuvés et d’autres en cours de développement, ainsi qu’un large portefeuille de produits couvrant 10 domaines thérapeutiques : médecine de la reproduction, endocrinologie, douleur et inflammation, ostéoarticulaire, médecine esthétique, dermatologie, urogynécologie, cardiométabolique, respiratoire, consumer health. C’est aussi l’un des plus grands acteurs mondiaux de la médecine de la reproduction et l’un des leaders internationaux des produits à base d’acide hyaluronique. Les piliers sur lesquels IBSA fonde sa philosophie sont les suivants : personnel, innovation, qualité et responsabilité.

 

Pour plus d’informations, consultez le site www.ibsasailing.com

 


Contacts

Francesca Capodanno – francesca.capodanno@wordpower.srl – portable : +39 349 881 0482
Benedetta Salemme – benedetta.salemme@noesis.net – portable : +39 324 800 7570