jeu. Juin 20th, 2024

HERZOGENAURACH, Allemagne--(BUSINESS WIRE)--PUMA a adhéré à la campagne Deforestation-Free Call to Action for Leather (Appel à l'action pour un cuir sans déforestation), lancée par les organisations internationales à but non lucratif Textile Exchange et Leather Working Group, qui vise à créer des chaînes d'approvisionnement en cuir équitables, transparentes et sans déforestation. Cette initiative intersectorielle vise à galvaniser l'action des marques pour mettre fin à la déforestation et à la conversion des écosystèmes naturels liés à l'approvisionnement en cuir. Ce faisant, elle vise à protéger l'habitat des espèces sauvages et la biodiversité, à préserver les stocks de carbone pour atténuer le changement climatique et à protéger les droits de l'homme.

Les chaînes d'approvisionnement en vêtements sont liées à la dégradation des sols, à la conversion des écosystèmes naturels et à la pollution des cours d'eau. L'essentiel de l'impact négatif sur la biodiversité provient de trois étapes de la chaîne de valeur : la production de matières premières, la préparation et la transformation des matériaux, et la fin de vie.

« Pour limiter le risque de perte de biodiversité dû à nos processus de production, PUMA s'attaque au risque de pollution environnementale en se fixant pour objectif d'augmenter l'utilisation de matériaux plus durables et en s'appuyant sur le programme de nos fournisseurs concernant le climat, les produits chimiques, l'eau et l'air ", explique Véronique Rochet, directrice du développement durable chez PUMA. « Cet engagement contre la déforestation soutient directement l'un des objectifs de développement durable 10FOR25 de PUMA, à savoir la réduction de notre impact sur la biodiversité. Pour contribuer à la protection des forêts et des espèces menacées, PUMA s'engage également à ne pas utiliser de bois ou de tissus dérivés du bois provenant de forêts anciennes et menacées », explique Véronique.

100 % du cuir que PUMA achète actuellement provient de tanneries certifiées par le Leather Working Group. Cela signifie que le cuir utilisé dans les produits PUMA provient de fabricants qui s'efforcent de mettre en œuvre les normes de bonnes pratiques de l'industrie en matière de gestion environnementale et de traçabilité. PUMA contrôle actuellement les performances de traçabilité en amont de ses tanneries certifiées par le LWG (Leather Working Group).

Toutefois, la moitié du cuir utilisé par PUMA est du daim, un sous-produit de l'industrie du cuir pleine fleur. Le défi auquel PUMA et d'autres acteurs de l'industrie sont actuellement confrontés est que la plupart des tanneries de daim travaillent avec des agents et des intermédiaires en plus des tanneries directes afin de garantir un approvisionnement stable, ce qui complique la traçabilité complète au niveau des ranchs de bétail.

PUMA espère collaborer avec l'industrie, sa chaîne d'approvisionnement en cuir, Textile Exchange et le Leather Working Group afin de lever les obstacles et de trouver des solutions ensemble.

PUMA

PUMA est une des plus grandes marques de sport au monde. Elle conçoit, développe, vend et commercialise des chaussures, des vêtements et des accessoires. Depuis 75 ans, PUMA fait avancer sans relâche le sport et la culture en créant des produits rapides pour les athlètes les plus rapides du monde. PUMA propose des produits de performance et de style de vie inspirés du sport dans des catégories telles que le football, la course à pied et l'entraînement, le basket-ball, le golf et les sports mécaniques. PUMA collabore avec des designers et des marques de renom afin d'intégrer les influences du sport dans la culture de la rue et la mode. Le groupe PUMA possède les marques PUMA, Cobra Golf et stichd. La société distribue ses produits dans plus de 120 pays, emploie environ 20 000 personnes dans le monde et son siège social se trouve à Herzogenaurach, en Allemagne.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Contacts

Samantha Du Plessis
Responsable de la communication sur le développement durable
Samantha.duplessis@puma.com